Doctoriales sur les médecines traditionnelles 2024 de l’AUF: Des doctorants de plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest y ont pris part à l’Uac ( ..Ils ont exploré diverses facettes de la recherche sur les médecines traditionnelles et leurs applications pratiques)

L’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) a organisé du 03 au 04 juin à l’Université d’Abomey Calavi, la première édition des doctoriales sur les médecines traditionnelles. Ceci en collaboration avec l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD). C’est le Recteur de l’Université Nationale des Sciences, Technologie, Ingénierie et Mathématiques (UNSTIM) Pr. Joachim Djimon GBENOU qui a donné le coup d’envoi de la rencontre. Il était pour la circonstance entouré de la Directrice régionale de l’AUF pour l’Afrique de l’Ouest Pr. Ouidad TEBBAA, du Chercheur à l’IRD Agnès Aubouy.

 

Les deux journées de cet événement scientifique, ont offert aux participants l’opportunité d’explorer diverses facettes de la recherche sur les médecines traditionnelles et leurs applications pratiques. Cela s’est fait à travers des présentations, des ateliers, et des discussions animées par des experts renommés dans le domaine. Les axes thématiques qui ont été explorés au cours des différentes sessions ont englobé, entre autres, l’évaluation de l’innocuité et de l’efficacité des phytomédicaments, les études cliniques et la validation ethnothérapeutique, ainsi que les aspects de gouvernance et de réglementation dans le domaine des médecines traditionnelles. Pendant ces deux jours, ces doctorants originaires de plusieurs pays d’Afrique de l’Ouest ont eu à bénéficier de l’accompagnement d’une équipe internationale et pluridisciplinaire sur différentes thématiques liées aux médecines traditionnelles et à la qualité des phytomédicaments.
Lors de la cérémonie qui a donné le top des travaux, la directrice régionale Afrique de l’ouest de l’AUF Ouidad TEBBAA a indiqué que la thématique de médecine endogène sur laquelle les apprenants se sont engagés depuis des années, est une thématique phare en Afrique. « C’est à partir des connaissances, des savoirs traditionnels africains que se sont développées dans les universités, des recherches extrêmement importantes qui aujourd’hui, donnent des résultats extrêmement probants et positionnent l’Afrique, le continent africain dans son ensemble et la sous-région particulièrement, comme l’une des régions phares dans ce domaine », a reconnu Mme TEBBAA. Elle a exprimé la fierté de l’AUF, d’accompagner les apprenants. Elle a , pour finir, fait savoir que les assises internationales de médecine traditionnelle, ont eu lieu à Dakar en octobre 2023;et la seconde édition qui se tiendra cette année 2024 à Abidjan en Côte d’lvoire, sur l’intégration de ces savoirs. A sa suite , Mme Agnès Aubouy Chercheur à l’IRD a souligné la pertinence de l’activité et a rappelé la mission de l’IRD dans le domaine. A ses dires, ces doctoriales sont l’expression concrète de la mission de l’IRD.
Procédant à l’ouverture officielle, le Recteur de l’Université Nationale des Sciences, Technologie, Ingénierie et Mathématiques (UNSTIM) Pr. Joachim Djimon GBENOU a souligné que ces rencontres de deux jours en médecine endogène permettront aux participants de présenter ce qu’ils ont appris au cours de leur formation ; et c’est suite à cette formation à répéter qu’ils auront de la connaissance dans le domaine. « La médecine moderne n’a pas encore tout mis en œuvre et n’arrive pas à guérir tous les maux, toutes les maladies. On a toujours recours à la médecine endogène pour se soigner et pour aller très loin, là où la médecine moderne n’arrive pas à aller », a fait savoir le professeur Gbenou qui a rappelé l’ambition des chercheurs béninois, de la sous-région, de l’Afrique entière, et par-delà le monde, de mettre l’accent sur les sciences endogènes, particulièrement la médecine endogène pour tirer tout le bien qui existe encore et qui sommeille. Il a, pour clore, souhaité que les assises internationales et les travaux de qualité après Abidjan, se déroulent au Bénin en 2025. Mentionnons que l’initiative ‘‘Doctoriales Médecines Traditionnelles’’ est portée conjointement par l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF) et l’Institut de Recherche pour le Développement (IRD). Elle vise à promouvoir la recherche, l’innovation et le développement d’une expertise de pointe dans le domaine des médecines traditionnelles. Cette démarche vise à renforcer la compréhension, la valorisation et l’intégration des pratiques traditionnelles dans le paysage de la santé contemporain.

Victorin FASSINOU

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *